Maintien à domicile : Les différents acteurs de services à la personne

Vos proches ou parents ne sont plus assez autonomes pour accomplir certaines tâches de la vie de tous les jours ? Pour les accompagner au quotidien, il existe une autre solution toute aussi sécurisante que la maison de retraite : le maintien à domicile avec services à la personne. Ce choix permettra à vos parents de garder leurs repères et de vivre agréablement leurs retraites dans le lieu de tous leurs souvenirs. Dans cet article, Tous ergo fait le point sur les différents acteurs de services à la personne, pour vous aider à savoir à qui vous adresser.

Maintien à domicile

Le Réseau de Santé Gérontologique

Le réseau gérontologique regroupe un ensemble d’intervenants autour d’une personne âgée dépendante. Ces professionnels aux compétences complémentaires coordonnent leurs actions pour apporter une solution adaptée pour le maintien à domicile.

Le Médecin Généraliste et/ou Spécialiste
Il est essentiel lors du maintien à domicile. Il coordonne les différents intervenants et sera essentiel pour déterminer les besoins spécifiques de la personne dépendante.

L’Auxiliaire de Vie Sociale, l’Assistant de vie, ou l’Aide à Domicile
Ces personnes actent directement au domicile de la personne dépendante pour les aider à accomplir les tâches quotidiennes : toilette, habillage, alimentation, aide ménagère, aide aux déplacements, tâches administratives, accompagnement dans les loisirs et activités…

Les Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD)
C’est une équipe d’aides soignants et d’infirmiers diplômés et encadrés qui apportent au quotidien des soins d’hygiène, en complément de l’auxiliaire de vie (prévention des escarres, injections, pansements, médicaments…). Dans ce cadre pourront également intervenir d’autres professionnels paramédicaux (ergothérapeute, kinésithérapeute, podologue, psychologue…)
Pour bénéficier de cette aide, il vous faudra une prescription médicale d’un médecin.

 

Financer l’aide à Domicile

Découvrez notre article complet sur les aides financières pour les personnes dépendantes.

 

maintien à domicile

 

A qui s’adresser ? 

Les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS)
Les Centres Communaux d’Action Sociale permettent d’informer et d’orienter les personnes âgées et leur famille. Ces structures communales proposent le plus souvent une aide individualisée aux démarches administratives, sociales, et favorisent l’accès vers un service permettant de conserver l’autonomie ou de rompre l’isolement. Exemple : il pourra proposer le service de portage des repas.

Les Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC) sont des lieux d’information de proximité destinés aux personnes âgées et à leurs proches. Il existe différents niveaux qui suivront les étapes de votre organisation. Le niveau 1 s’occupe de l’accueil, du soutien et du conseil aux familles. Le niveau 2 intègre l’évaluation des besoins et l’élaboration d’un plan d’aide personnalisé. Le niveau 3, plus concret, s’occupe de la mise en oeuvre, du suivi du plan d’aide personnalisé.

Les services sociaux des caisses de retraite
Les caisses de retraite de base (CNAV, MSA, RSI…) et les caisses de retraite complémentaire (AGIRC, ARRCO), proposent à leurs assurés les plus fragiles des services sociaux pour les accompagner dans leur dépendance. Leur rôle est de préserver les droits des assurés et de permettre l’accès aux prestations et aides financières. Elles informent et orientent sur les diverses prestations sociales et aides possibles pour la personne, en apportant un soutien aux aidants, en travaillant sur la prévention de la dépendance, et enfin en assurant un accompagnement de la précarité.

Les services sociaux hospitaliers
Les services sociaux hospitaliers ont dans leur établissement un rôle d’information, d’aide, d’écoute et d’accompagnement auprès de toute personne hospitalisée et de sa famille. Ils ont également un rôle d’alerte à l’égard de l’équipe soignante pluridisciplinaire. Lors de la sortie du patient, ils organisent le retour à domicile, en accord avec les équipes pluridisciplinaires et la famille, ils recherchent la solution temporaire ou définitive la plus adaptée.

Les associations de conseils en amélioration et en adaptation de l’habitat
Les aménagements visant l’amélioration et l’adaptation de l’habitat de la personne âgée
représentent une des conditions essentielles au maintien à domicile. Ces aménagements garantissent le maintien de facilité de vie et permettent de prévenir chutes ou gestes dangereux. Il existe de nombreuses associations de conseil en amélioration de l’habitat : L’APF, l’AFM, l’ANAH

Les Conseils Départementaux de la Citoyenneté et de l’Autonomie (CDCA)
Présents dans chaque région, ils remplacent les CODERPA. Ils interviennent sur les thèmes de la perte d’autonomie, de l’accompagnement et des soins, de l’accessibilité, de l’habitat, de la culture… etc, et vous aideront à vous orienter sur vos droits et vos prestations.

Et encore…
L’Union Nationale de l’Aide, des Soins et des Services aux Domiciles (UNA) ;
La Fédération Nationale des Associations d’Aides Familiales Populaires (FNAAFP) ;
Le Réseau des Associations d’Aides à Domicile (ADESSA) ;
La Fédération Française des Services à la Personne et de Proximité (FEDESAP) ;
L’ADMR (Aide à Domicile en Milieu Rural)…

 

Rendre son Logement Accessible

Découvrez notre article complet sur les aides financières pour adapter son logement.

 

Recevez la Newsletter Tous ergo !
Inscrivez-vous à notre lettre d’information ! Vous recevrez nos derniers articles à propos du handicap et du maintien à domicile, nos nouveautés produits et nos promotions. Ça vous intéresse ? Indiquez votre e-mail dans l’encadré « Newsletter », en bas à gauche de la page d’accueil de notre site.
Et voilà, c’est fait ! 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *